09 juin 2009

Analyse...

Elections Européennes...

Je me décide enfin à poster sur les élections européennes... Je ne cache évidemment pas ma déception suite au revers essuyé par le MoDem. Mais de manière plus large, je vais vous livrer ma lecture du scrutin.

Et ma lecture tourne d'abord autour d'une liste, Europe Ecologie. La liste marquante du scrutin. Nous avons eu droit de leur part à une campagne offensive et créative, extrêmement bien markettée. Du buzz sur le net à l'accrochage entre Cohn-Bendit et Bayrou, tout a été bien pensé. Cependant, rien de neuf dans leur projet, rien de viable politiquement à l'échelon national. Quand on regarde l'impact de cette liste sur les scores respectifs du PS et du MoDem, je ne peux m'empêcher de penser que Bové et Cohn-Bendit ont fait le jeu de l'UMP. Ce que dénonçait François Bayrou dans le débat qui a fait tant de bruit.Et même au delà des deux partis précités, je pense que cette liste de contestation a fait de l'ombre au NPA à gauche. Bref, les trois partis qui proposaient une alternative au projet de société de Nicolas Sarkosy ont été laminés par ce qui a de fortes chances de rester un épiphénomène politique...
Las, l'UMP a donc pu se passer de faire campagne sur le terrain(tout comme le PS soit dit en passant, mais cela relevait d'une erreur de leur part). Le parti du Président a pu se passer de présenter un projet, de le défendre et donc a évité l'écueil de la contestation.

L'abstention, ensuite. En dépolitisant le scrutin, l'UMP et Europe Ecologie ont dépassionné le débat par ricochet démobilisé les électeurs... des autres camps. Car il est évident que la base du PS, de NPA et du MoDem est plus large que les scores exprimés le 07 juin. Cependant, il faut reconnaître que la manoeuvre politique était habile.

Petit commentaire annexe : le travail de sape du Nouveau Centre sur les bases du MoDem continue de payer, validant la stratégie de l'Elysée... Ainsi, j'ai vu mon ancienne antenne du MoDem virer sans prévenir au Nouveau Centre. J'en suis écoeuré : quels sont-ils ces individus lâches de toute conviction et de tout projet, qui ne pensent qu'à garder leurs fesses au chaud?? L'image des rats quittant le navire paraît appropriée. Encore que je doive reconnaître aux rats une fidélité bien plus grande que celle que j'observe au quotidien. J'ai bien hâte d'avoir le prétexte à leur retournement de veste...

Toujours est-il que le temps passe, que nous sommes à moins de 3 ans des élections présidentielles de 2012 et que Nicolas Sarkosy pourrait bien préparer sa réélection de la manière la plus inédite qui soit : le forfait de tous ses adversaires! Ce qui, politiquement, serait à méditer pour tous ceux rêvant d'embrasser une carrière politique.

HP76.

Posté par HP76 à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Analyse...

Nouveau commentaire