23 février 2009

Terrorisme

Mais terrorisme social.

Je finis par bondir et je risque de provoquer. La crise dans les DOM/TOM finit de mettre en avant la mesquinerie et l'arrivisme de la plupart de nos acteurs sociaux.

Samedi dernier, si je ne me trompe pas, se tenait une manifestation "de soutien" aux gréviste de GuadeloupeGuadeloupe. Et lors de cette manifestation nous avons assisté à la mise en lumière de nos chers terroristes nationaux, les syndicats (enfin, surtout FO et CGT). Qu'ont-ils dit? "Il n'y a pas qu'en GuadeloupeGuadeloupe, mais en France aussi que la situation est grave. En métropole aussi il faut une augmentation des salaires. Il faut 300€ de plus par personne."
Je rappellerai au passage que cette "revendication" est la même que celle du NPA, qui n'a en fait que changé de nom mais pas de ligne politique et reste bien Lutte Ouvrière.

Quels sont les 2 buts à une telle déclaration?

Premièrement, verser à 900% dans la démagogie et espérer grappiller des adhérents, donc des voix, et donc du boulot pour les dirigeants de ces mouvements.
Deuxièmement, faire s'écrouler toute notre société, à l'image d'un château de cartes, pour refonder une utopie trotskiste/marxiste/ce-que-vous-voulistece-que-vous-vouliste et porter à sa tête un ou deux irresponsables.

Le premier des buts est facile à comprendre : déclarer qu'il "suffit" de donner des Euros est aussi perfide que quand le Front National déclare qu'il suffit de donner la priorité aux Français et de renvoyer les "étrangers" chez eux. Aucun programme, des phrases chocs pour espérer percer et sauver ses fesses.

Le second objectif s'apparente à du terrorisme. Tout le monde ne peut qu'adhérer à l'idée d'avoir des revenus boostés d'un coup de baguette magique. Mais la réalisation, même partielle, de cette revendication, entraînerait une faillite en cascade de tout notre système, avec des millions de chômeurs à la clef. Et, vraisemblablement, un tel raz-de-marée social, que nous aboutirions au moins à une VIème République, au format République Populaire Française.

Je me remémore cette passante, interviewée sur le plan de soutien au pouvoir d'achat annoncé ce jeudi, qui disait que de toute façon, c'était encore le contribuable qui allait payer. Faux Madame. Ce sont les petits-enfants du contribuable qui vont payer. Parce que pour éviter que la situation sociale ne se dégrade trop, l'Etat en est à prendre des mesures qu'il sait inefficaces (la relance par la consommation n'a jamais donné d'effets politiques à moyen ou long terme, nulle part). Ce faisant, il donne de l'argent qu'il n'a pas, qu'il n'aura pas dans 20 ans, que les enfants de nos enfants devront s'échiner à trouver.

C'est cette même irresponsabilité qui conduit Ségolène Royal à se rendre en GuadeloupeGuadeloupe, à l'image de Nicolas Besancenot, pour faire parler d'elle ; cette irresponsabilité qui l'amène à dire que le mouvement social pourrait finir, parce que les mères n'ont plus de quoi nourrir leurs enfants, à la manière de la Révolution de 1789. Ont-ils tellement soif de pouvoir qu'ils soient prêts à dresser les français les uns contre les autres et faire couler le sang?

Il y a bien trop de non-dits démagogiques dans ces mouvements sociaux, et le quidam reste persuadé qu'il ne fait que manifester contre une crise dont l'ampleur dépasse les outils d'analyse à notre disposition. Et même la presse "de gauche" reconnaît les tentatives de manipulation opérées par cette élite caviar, ou par ces syndicats. Je ne connais pas le dossier GuadeloupéenGuadeloupéen, mais il semblerait que l'objectif final, par l'intermédiaire du mouvement social actuel, soit pour les leaders du comité LKP l'indépendance de l'île. Car c'est leur orientation politique. Mais ils gèrent la situation jusqu'au pourrissement sans mentionner leur objectif réel... Bref, ils n'ont de leçon à donner à personne tant qu'ils ne feront pas preuve d'honnêteté et d'intégrité. Ils, ce sont les Royal, Besancenot, syndicats, etc.

J'en profite pour m'ériger contre toutes ces personnes qui crient au haro sur le Chef de l'Etat, sous prétexte qu'il est "mauvais". Je ne suis pas un fan. Pourtant, il faut savoir être pragmatique et lucide, écouter, discuter et avancer. Ses opposants ne font actuellement que dire "non" avant que la phrase ne soit finie, à de pures fins électoralistes. Là encore, c'est aussi intelligent que de mettre une grenade sous un banc.

"La connerie est la chose la mieux distribuée au monde". Chez les politiques et surtout chez les extrêmes, il semble que ce soit l'arrivisme et l'ambition...

Ce faisant, je frémis. Je frémis, car il ne se passe pas une journée sans l'annonce de plusieurs plans sociaux, dans le monde entier. La situation sociale, sur toute la planète, sera sans doute catastrophique dans 12 mois... A force de crier au loup, que nous restera-t-il comme voix pour nous faire entendre alors?

Franchement, je ne suis pas optimiste.

HP76.

Posté par HP76 à 18:26 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Terrorisme

  • 110% ok

    Tout est dit : 100% d'accord avec ce que vous écrivez. Franchement, après ça, il n'y a plus rien à dire. Vous avez parfaitement résumé la situation actuelle. Mais c'est trop politiquement incorrecte pour être lu dans un journal traditionnel.

    Posté par Mikkee, 25 août 2009 à 15:29 | | Répondre
Nouveau commentaire