16 novembre 2008

Trop, c'est trop!!

Le Parti Socialiste? Du vide assoiffé de pouvoir...

Ce matin j'allumais ma TV... Classique. Je me branchais sur les chaînes info françaises... Encore classique. Le sujet traité était franco-nombriliste... Toujours classique. Mais ce que j'ai vu m'a fait fulminer!!
Le direct? Le discours de Ségolène Royal au Congrès du PS. Et elle balançait suffisamment d'âneries à la minute pour me rediriger vers mon clavier et vous.
Que n'est-elle démago, cette Ségo, pour laisser croire qu'elle, ou le PS, avaient ou auraient eu un projet suffisamment différent de celui mené par Nicolas Sarkozy ou l'UMP, qui nous aurait évité les affres du krach financier et les dommages collatéraux de la crise économique? Jamais me semble-t-il je n'avais entendu autant de formules toutes faites, d'idées bienveillantes, de platitudes rhétoriques, destinées uniquement à faire applaudir et à plaire à l'opinion. Jamais, hormis aux meetings de Jean-Marie Le Pen.
Soyons clairs : Ségo est jalouse à en crever que ce soit Nico qui ait été élu Président, ce Président bling-blingbling-blingbling-blingbling qu'elle aurait tant voulu incarner... Elle n'a de cesse depuis de tout faire pour se donner du pouvoir et s'assurer de se représenter en 2012. Elle retravaille son look, prend des cours de gestuelle, apprend à articuler, et peaufine le creux de ses idées.
Non, le pays n'irait pas mieux si elle avait été élue. Non, il n'y aurait pas eu de budget pour "défendre le pouvoir d'achat" quand 350 milliards d'euros sont alloués à la sauvegarde des établissements financiers. Qu'il est facile de ramener ce montant à 10,000 € par ménage!! Qu'aurait-elle fait? Les aurait-elle versés sur nos chers comptes en banque? Doit-on lui rappeler que la faillite de notre secteur bancaire mettrait en chômage direct et indirect plusieurs centaines de milliers de personnes, au bord du gouffre toute notre économie et ruinerait l'épargne française? Il ne s'agirait pas d'un coût de quelques milliers d'euros par ménage... De plus, il ne s'agit pas d'une dépense, mais d'une garantie, visant à restaurer la confiance, élément vital...

Mais Mme Royal a sans doute préféré prendre des raccourcis bien plus vendeurs.

Elle ne fait que surfer sur une vague qu'elle entend exploiter pour s'emparer du PS. Je n'ai pas entendu, certes, les discours d'Aubry ou Hamon. Je pense a priori qu'ils devaient être plus sincères et construits, moins démagogiques. Mais dans le fond, ils reprenaient sans doute les inepties avancées par Royal.

Suis-je satisfait de la crise financière et de la crise économique qui est son corollaire? Non. Pour autant je ne me complais pas dans la pure critique digne d'une rédaction de collégien ou d'un discours de pilier de comptoir. Place qui conviendrait à merveille à l'approche Royal. De quoi notre économie est-elle faite? D'un réseau mondial d'échange de biens et services. Ce qui avant se définissait au sein d'un même pays, région par région, avec telle ou telle spécialisation, telle richesse et telle pauvreté, se définit à présent à une bien plus large échelle. Le renier, c'est ruiner et rendre exsangue notre pays. De même, nous vivons sur un système dématérialisé, le seul à même de nous permettre de continuer à créer de la richesse et donc nourrir nos familles. Le premier secteur français est le secteur tertiaire. Il y a bien longtemps maintenant qu'il est passé devant les secteurs primaires et secondaires. Ne vivrions nous que de ces derniers que nous ne pourrions être 68 millions de Français, mais 30 à 40 millions, comme à la fin du XIXè siècle. Ne serions nous spécialisés dans les services que nous serions totalement sans emplois, puisqu'en termes de coûts et d'efficacité au labeur, les pays "au rabais" comme la Chine, la Thaïlande... nous dominent largement. Le seul moyen de conserver des emplois chez nous est d'exploiter notre "actif" historique, les sommes amassées aux XVIIIè, XIXè et XXè siècles, pour agir en pays investisseur dans la matière des autres, et exploiter un savoir-faire éducatif qui nous permet de les financer et de vendre de l'immatériel. Le seul emploi que nous puissions conserver est celui du service, de la proximité, qui ne souffre d'être délocalisé. Ce sont d'ailleurs ces mêmes "socialistes" qui ont encouragé les services à la personne, forme ultime de mini-embourgeoisement.
La construction de notre système sur de l'immatériel, par de l'argent-papier, ne date pas d'hier. Nous savons depuis des décennies de quoi il en retourne. Jamais nos chers membres du PS, quand ils ont été au pouvoir, n'ont tenté d'y changer quoique ce soit. Jamais.
Parce qu'ils reconnaissent, en coulisse, que l'économie et donc leurs postes, ne sauraient subsister sans ce système. Je me rappelle ces correspondances, authentiques, entre Robert Hue alors Premier Secrétaire du PC, et un analyste financier dont je tairais le nom. Correspondances qui visaient à échanger non pas sur la révolution du système, mais à le comprendre pour voir, à la marge, comment lui arrondir les angles dans le cadre du programme du Parti.

Le Socialisme, le Communisme, sont des utopies philosophiques qu'il convient d'envisager afin de se former à concevoir la société autrement. Elles sont agréables à envisager, ces idées. Mais irréalisables. Pourquoi? Parce qu'elles sont par essences menées par des hommes. Or, biologiquement, l'Homme est une espèce qui cherche à dominer, à faire son profit, entre Hommes et sur les autres espèces. S'il peut exister quelques rares "martyrs" idéologiques qui seraient capables de faire passer leur intérêt après celui du plus grand nombre, ils ne sont qu'une anomalie statistique qui empêche l'aboutissement de leurs idées. L'Histoire nous le prouve, où que l'on regarde. C'est d'ailleurs cette anomalie qui fait considérer Olivier Besancenot avec une sympathie profonde et bien comprise. Parce qu'il est mignon. Et voué à rester un agitateur d'idées. Il devrait d'ailleurs être sponsorisé par la FNAC.

Après, il y a la vraie vie. Mais ça, Ségo s'en fout. Pourvu qu'elle manipule suffisamment les militants du PS pour arriver à ses fins. Je remarque d'ailleurs qu'ils n'ont rien compris à son système : ils la désignaient candidate à la Présidentielle, avec le bidon que l'on sait. Et ils la replacent en tête des motions. Décidemment, au moins 29% du PS sont à jeter avec l'eau du bain.

Petit apparté local : la Mairie socialiste de Rouen, derrière Valérie Fourneyron, ne vaut pas mieux. Elus sans le moindre projet de ville que celui de déconstruire les réussites et chantier entrepris par Albertini et son équipe, nous avons une municipalité qui claque nos impôts en indemnités sur des chantiers annulés, comme pour la Médiathèque (oulà! une médiathèque!! que voici un projet capitaliste qu'il convient de combattre) ou encore en lançant une pseudo consultation populaire sur l'avenir de la Place de la Cathédrale, mais ouverte aux tricheries et manipulations et sur laquelle nous n'avons aucun retour. Mieux : en bas de chez moi. En quatre ans, jamais je n'avais vu un tel manque d'entretien sur les feuilles tombées avec l'automne. Aucun enlèvement, un compost qui se forme doucement à même les trottoirs formant une couche glissante sur laquelle quelqu'un finira par se casser un os. Sans doute faut-il que la Mairie soit attaquée en justice pour négligence manifeste? Ou alors, le dossier ne relevant pas vraiment de la précédente équipe, n'est-il pas une urgence à traiter...

Oui, cela me met hors de moi. Sur ce, je vous laisse méditer (si vous avez eu le courage de me lire jusqu'au bout ;)

HP76.

Posté par HP76 à 16:13 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


Commentaires sur Trop, c'est trop!!

  • J'ai bien rigolé en lisant ton poste mais en gros je suis d'accord
    Les français ne sont pas des économistes tu sais.

    Par contre en effet le fait que Ségo devienne limite populiste est bien vu. Au sein même du PS des gens s'en rendent compte.

    Posté par Mythe, 18 novembre 2008 à 16:26 | | Répondre
  • j'ai surtout rompu mon absence de post par une longueur d'écriture qui me faisait défaut depuis plus de 12 mois!!
    donc tu as de nouveau internet... on se croise quand sur WLM? et veux-tu visiter mon blog bis?

    HP76

    Posté par HP76, 18 novembre 2008 à 23:51 | | Répondre
  • oui et on en a bien bavé pour récupérer internet...

    bref...
    c'est quoi WLM ? (je sens que je rate un truc là ^^)

    Posté par Mythe, 19 novembre 2008 à 21:42 | | Répondre
  • WLM = Windows Live Messenger = nouvel acronyme pour MSN

    ça se rapproche là?

    HP76.

    Posté par HP76, 20 novembre 2008 à 21:19 | | Répondre
Nouveau commentaire