31 août 2008

Parlons tennis

Etre numéro 1

Quelquechose a changé... Dans ce statut de numéro 1 au classement ATP. Entre Sampras et Federer, les numéros 1 n'ont fait que d'assez brefs passages. Même Hewitt ne surclassait pas ses challengers. Plus avant, le règne de Sampras était menacé voire interrompu, par Agassi, Rios... Certains devenaient n1 le lendemain d'une victoire en Grand Chelem puis disparaissaient. Si l'on remonte à Lendl, ancien détenteur du record du nombre de semaines consécutives en haut du classement, il était menacé en permanence. Par Wilander, Becker, Edberg...

Mais avec l'avènement de Federer a commencé le règne le plus long et quasiment le plus absolu au sommet de la hiérarchie mondiale. Pas de partage. Pas de faille. Si, une chose : un dauphin surdoué et décidé à tout faire pour devenir le n1 (j'en reparle plus bas). Alors, s'est répandu un syndrôme chez tous les joueurs de tennis (sauf un) : ils ne pouvaient battre Federer. En 2005-2006, il me suffisait de parier sur TOUS les matchs du n1 pour être sûr de faire fructifier un petit capital. En gros, l'adversaire partait battu avant même la rencontre.
Et puis, la lassitude aidant, le "monstre" croissant (cette attente de tous que Federer remporte chaque tournoi auquel il participait), ses records successifs passant, le Roi Federer s'est trouvé seul face à lui même et face aux légendes du tennis... Il est devenu plus friable, plus accessible. Heureusement qu'il avait Nadal pour le pousser à avancer.
Cependant, et malgré ses premiers signes de faiblesse, il terminait 2007 en trombe... le Maître.
Las!! Il contractait une mononucléose qui mettait par terre son intersaison. Puis rencontrait un jeune impertinent qui sans rien faire d'exceptionnel le faisait tomber en demi-finale en Australie. Avant de trébucher plusieurs fois encore et d'arriver incertain en finale de Roland-Garros. Nous y avons eu une croisée des destinées, Nadal devenant un Titan sur terre (cf mon article du 06/07/08). Puis il chutait beaucoup plus douloureusement à Wimbledon.

Aujourd'hui, Federer a vraiment un genou à terre. Tous ses adversaires partent du principe que pour le battre c'est maintenant ou jamais. Et font l'opposé de ce qu'ils ont fait pendant 4 ans : ils se lâchent!!

Parallèlement à cette curée, Nadal, celui par qui le "changement" arrive (pas de réel changement, il est celui qui est resté le plus longtemps à la place de n2), s'est vu transférée cette aura d'invincibilité. Il a progressé, certes. Mais il est accessible sur le plan du jeu. Sauf que tous partent perdants, le Roi Déchu y compris. Djokovic, irrespectueux, pourrait bien être celui qui trouvera les clefs pour faire trébucher Nadal.

Alors, la question se pose : Federer va-t-il trouver la force de continuer? de se rebeller?? Rien n'est moins sûr. Il me semble usé à présent. Même l'un de ses supporters comme Borg ne serait pas surpris de le voir raccrocher sa raquette à l'issue de la saison. Comment l'éviter? Il faut que Federer se relance en remportant au moins un tournoi majeur : MS, Us Open, Masters.

Pour autant, Nadal mérite-t-il son nouveau statut?

En partie seulement... En effet, s'il a progressé, je crois sincèrement qu'il le doit à une hypothèque sur son physique : le débat fait rage sur le net. Il est quasi avéré qu'il est dopé. Pourquoi? Il ne peut courir à l'entraînement, chaque année son corps crie de plus en plus fort en fin de saison (il n'a que 22 ans) et l'ombre fait plus que planner sur son oncle, médecin espagnol très connu dans le sport et notamment le cyclisme. Nadal joue sous infiltration. Il repousse ainsi la douleur et la fatigue, bien au delà des signes d'alertes biomécaniques. Et tout laisse à penser qu'il a bien été contrôlé positif à plusieurs reprises, parvenant à se justifier pour "maladie", tel un coureur cycliste.
Les insultes pleuvent entre supporters. Presque tous manquent d'objectivité. Alors oui, il est surdoué et un coup de raquette ne se dope pas. Mais son avenir est bien sombre, tout en étant préservé par son aura actuelle. Et oui, il est moins talentueux que Federer. Plus costaud, plus acharné, quitte à y laisser son corps et son âme. Mais moins "génial".

On se retrouvera pour en parler... Sur ce coup, alors que j'admire Armstrong, je suis sûr de ce facteur dopage. Mais le tennis reste encore silencieux à ce sujet...

HP76.

Posté par HP76 à 14:16 - - Permalien [#]
Tags : , , , ,